Rechercher
  • Benoit Bail

Old Ezra Brooks 15 years

C'est suite à la mise en vente de cette référence sur la boutique de Corman-Collins en Belgique, ainsi qu'au conseils de son propriétaire Hubert Corman, que je me suis intéressé de plus près à cette bouteille, qui selon ce dernier est parmi les meilleurs bourbon qu'il ait eu l'occasion de déguster. Connaissant le personnage, ceci a titillé ma curiosité...


C'est donc via un concours de circonstances (et mon autre ami Dirk Becker) que j'ai pu approcher une bouteille de ce fameux Old Ezra Brooks de 15 ans d'âge, titrant à 50,5% (101 Proof).



Ezra Brooks est un bourbon dit "sour-mash" du Kentucky produit pour la première fois dans les années 1950 par la distillerie Medley à Owensboro. La marque a été vendue à plusieurs reprises par la suite et appartient aujourd'hui à la société Luxco, qui détient d'autres marques de bourbon comme Yellowstone, mais également d'autres spiritueux et boissons comme la Tequila "El Mayor".


Cependant, malgré tout attente, c'est la distillerie Heaven Hill, productrice des bourbons Elijah Craig, Evan Williams, Parkers Heritage, Bernheim Original, Georgia Moon et Rittenhouse, pour ne citer que celles-ci, qui produit également les bourbons Ezra Brooks sous contrat pour Luxco. Notons tout de même que ce bourbon de 15 ans d'âge n'est plus produit depuis bien longtemps et qu'aujourd'hui, la marque a pris une pente plus "commerciale" avec des produits plus jeunes et abordables gustativement et financièrement.


Dégustation



Nez:

On retrouve des notes très fruitées de figues et de pruneaux séchés, qui se mélangent à des arômes de café et de cacao.

Plus tard, on sentira rapidement des notes gourmandes de pommes au four à la cannelle, puis du tabac à cigare. On lui prêtera facilement aussi des notes de noisette, avant de terminer sur des notes plus fraiches de menthe ou d'eucalyptus, typiques de très vieux spiritueux. Quoi qu'il en soit, le nez est prometteur et d'une grande complexité.


Bouche:

En début de bouche, il y a encore des pas mal de notes fruitées comme la pomme, l'abricot voir même de la prune, mais elles font vite place des goûts plus épicés, comme la cannelle et le poivre.

Vient alors la rondeur tant attendu du bourbon avec ce côté caramel brûlé qu'on aurait renversé sur une tarte aux abricots.


Finish:

La finale quant à elle est longue et épicée, mais non désagréable. C'est parfaitement le genre de bourbon que l'on déguste avec un cigare corsé du Nicaragua par exemple pour contrebalancer les épices, tout en restant doux et agréable.


J'ai vraiment apprécié ce bourbon. Vraiment...



Posts récents

Voir tout